Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Agriculture

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher


40px Article principal de Catégorie : Le Présent article est un article de références catégorielles. Pour en consulter les documents et sous-catégories, voir : Catégorie:Agriculture.


Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème Cultiver

Agriculture : bio-dynamique ou naturelle
Jardinage : (Potager et Verger)
Potager en carrés
Cultures associées
Compost et Paillage
Outils agricoles
Plante (liste)
Liste de fleurs comestibles
Graines germées
Reproduire les plantes
Semis, graines Bio et producteurs
Calendrier (lunaire)
Récolter les semences
Bouturage / Greffage / Marcottage
Haie
Apiculture
Cueillette sauvage


Catégorie:Cultiver
Portail:Cultiver


L'agriculture est l'activité humaine qui consiste à faire produire à la Nature, de façon organisée, les denrées végétales et animales dont l'humanité a besoin pour vivre. Elle comprend deux grands domaines:

  • Les cultures, ou "production végétale", destinées à nourrir êtres humains (légumes, arbres fruitiers...) et animaux d'élevage (céréales et autres); à se vêtir (Ex: coton, lin, chanvre); ou comme sous-produits d'autres productions.
  • L'élevage, ou "production animale", pour la viande ou pour les "sous-produits" (Ex: les œufs, le lait, le miel).

En 2011, l'agriculture occupe 50% de l'humanité. A ses débuts, elle était pratiquée par les 3/4 des êtres humains pour survivre.

Sommaire

Les débuts de l'agriculture sur la planète

L'agriculture est une activité nourricière ancestrale pratiquée de façon très différente selon les régions du monde.

Elle est apparue vers -8000 dans la région appelée "le Croissant fertile" (au Moyen-Orient). De chasseurs-cueilleurs nomades, les hommes sont lentement devenus cultivateurs-éleveurs sédentaires. On parle de "Révolution néolithique". Cette révolution s'observe presque simultanément en Chine du Nord, au Sahara et dans la Cordillère des Andes.[1]

Fichier:Lin.jpg
Champ de lin (production: toile, vêtements, isolant...)

Les premières activités agricoles étaient simples :

Les outils qui en témoignent sont des faucilles de silex ou des meules de pierre. C'est aussi dans la région du Croissant fertile qu'apparaissent les premières techniques agricoles, telles que l'irrigation, le binage ou le labour.

Plus tard apparurent aussi des outils agricoles plus perfectionnés, comme l'araire, une charrue rustique en bois (ancêtre de la charrue] qui, elle, est en métal).

L'agriculture dans le monde

Fichier:Solutions-riziere-labour.jpg
Labourage dans une rizière avec une araire

Les 20 principales productions agricoles dans le monde, en tonnage, sont (chiffres de 2008) [2]

  • Sucre (Canne à sucre): 1.730 millions de tonnes
  • Maïs: 830 millions de tonnes
  • Riz paddy: 690 millions de tonnes
  • Blé: 683 millions de tonnes
  • Lait de vache: 580 millions de tonnes
  • Porc (viande): 105 millions de tonnes
  • Lait de bufflonne: 89 millions de tonnes
  • Poulet (viande): 78 millions de tonnes
  • Pommes: 69 millions de tonnes
  • Raisins: 66 millions de tonnes
  • Œufs de poule: 62 millions de tonnes
  • Viande de bovins: 62 millions de tonnes
  • Arachides non décortiquées: 38 millions de tonnes
  • Coton (fibre): 23 millions de tonnes
  • Mouton (viande): 8 millions de tonnes

Autres chiffres de la FAO [3]:

  • 38 % de la superficie mondiale de terre est utilisée pour l'agriculture
  • Le riz est l'aliment de base de plus de la moitié de la population mondiale
  • 1 personne sur 3 travaille dans l'agriculture dans le monde

* 60% de la main d'œuvre enfantine mondiale travaille dans l'agriculture

L'agriculture intensive actuelle

Depuis les années 1950, dans certains endroits, l'agriculture européenne et américaine est de moins en moins durable. * Celle-ci est, en effet, basée sur le machinisme et le pétrole (fertilisants chimiques, produits phytosanitaires, hyper-mécanisation etc...).

  • Pour ces zones exploitées intensivement, elle n'est pas "globale" : "Rendements", "surproduction", "fertilisation" et "production hors-sol" sont ses maîtres mots.

Même si depuis quelques années, la tendance est à développer à nouveau une agriculture raisonnée; beaucoup reste à faire. Les sols sont encore considérés comme supports inertes, et non comme un milieu vivant où vivent en symbiose les végétaux, les animaux, les champignons, les bactéries et autres êtres vivants. Le sol n'est actuellement même plus capable d'absorber les sels minéraux excédentaires de l'agriculture intensive...

Fichier:Calves.jpg
"Usine" de l'agriculture "moderne" : veaux déjà séparés de leur mère et parqués dans 2 m² chacun

Les cultures de végétaux OGM se développent, elles couvraient 90 millions d'hectares dans 21 pays en 2005. En France, elles sont interdites mais l'importation de ces végétaux pour nourrir le bétail est autorisée et cela ne fait pas obligation d'étiquetage sur les produits de consommation humaine. Les éleveurs de bétail, de volaille sont extrêmement en désaccord sur cette pratique.

L'élevage intensif concentre le bétail et ne sait plus quoi faire des lisiers, utilise des antibiotiques en préventif, sur-alimente le bétail pour qu'il produise à l'excès. Cette méthode de production dégrade énormément la nappe phréatique.

L'agriculture n'est pas pensée comme locale. Aujourd'hui, avec des politiques ne tenant pas compte de l'avenir et favorisant la concurrence, des régions, voire des pays, se spécialisent dans certaines productions.

Il n'y a plus de production de légumes dans de nombreuses régions. Pour un droit à une alimentation saine, variée, accessible localement, des solutions existent pourtant.

Vers une agriculture plus raisonnée

Cette prise en compte de l'environnement par les populations a amené à encourager de différentes façons les conceptions d'agriculture intégrée (peu développée), d'agriculture biologique, d'agriculture extensive etc... Cependant, des agriculteurs n’adhèrent à aucun de ces labels se sont toujours imposés un cahier des charges plus contraignant encore, simplement par amour d'une terre qu'ils possèdent parfois depuis plusieurs générations.
  • L'agriculture biologique répond à un cahier des charges prévoyant l'utilisation de produits de lutte (pesticides et engrais) certifiés utilisables en agriculture biologique, souvent d'origine naturelle, ou issus de l'agriculture biologique mais aussi toutes les méthodes culturales de lutte alternatives.
Travaux collectifs dans l'AMAP Lo Païs (Midi-Pyrénées)
  • L'agriculture intégrée utilise tous les moyens disponibles (produits de lutte chimique) mais également toutes les méthodes alternatives.

Les cultures végétales utilisent trop souvent des variétés hybrides, les récoltes sont trop mécanisées, alors qu'il faut songer à l'autonomie énergétique...

Voir aussi

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
l'agronomie, discipline scientifique de l'agriculture.

Travail des champs avec tracteur

Références

  1. Revue "Hérodote"
  2. Site de statistiques de la F.A.O.
  3. Chiffres issus d'une infographie de la FAO publiée en octobre 2013 (voir ici sur fao.org

Liens internes

Liens externes

Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.
Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/Agriculture »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils
Autres langues