Hp-caution-icon.png
L’édition d’articles et la création de compte sont momentanément désactivées pour des raisons de vandalisme.
Si vous souhaitez modifier ou apporter un commentaire sur un article, vous pouvez contacter un administrateur par courriel: ekopediawikiCrystal Clear app xfmail.pngyahoo.fr

Barrage hydro-électrique

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Un barrage hydro-électrique est un ouvrage d'art pouvant prendre des dimensions considérables. En s'opposant à l'écoulement naturel de l'eau, le système permet d'emmagasiner de l'énergie potentielle de pesanteur. Celle-ci sera transformée en énergie électrique par la chute de l'eau sur des turbines reliées à des alternateurs.


Sommaire

Introduction

L'implantation d'un ouvrage d'une telle ampleur n'est pas sans risque, c'est pourquoi il est indispensable de réaliser au préalable des études poussées. La décision de construction est fondée sur des conditions optimales afin de limiter tout désagrément provenant d'une éventuelle erreur humaine ou d'un incident naturel.

Un contrôle régulier doit être réalisé sur l'ensemble du système pour garantir son bon fonctionnement, assurer sa pérennité et garantir la sécurité.


Les différents types d'installation hydro-électrique

En fonction de leur situation géographique, du type de cours d'eau, de la hauteur de la chute, de la nature du barrage et de la situation par rapport à l'usine de production électrique, diverses catégories d'installations hydro-électriques sont référencées.

Voici cependant les 3 principales :

Présence dans les sites de haute montagne
Débit faible et dénivelé très fort (chute supérieure à 300 m)
Le barrage forme un lac de retenue en s'opposant à l'écoulement de l'eau et l'électricité est produite lorsque les vannes sont ouvertes ; La production peut donc être variable en fonction de la demande
Les turbines utilisées sont de type Pelton
Présence dans les sites de moyenne montagne ou de bas relief
Débit moyen et dénivelé assez fort (chute entre 30 et 300 m)
Les turbines utilisées sont de type Francis
Présence sur le cours de grands fleuves ou de grandes rivières
Débit très fort et dénivelé très faible (chute inférieure à 30 m)
Le barrage ne forme pas de retenue d'eau et l'électricité est produite en temps réel ; la production dépend principalement du débit du fleuve
Les turbines utilisées sont de type Kaplan

Le fonctionnement d'un barrage hydro-électrique de haute chute

Fonctionnement d'un barrage hydro-électrique
  1. L'eau s'accumule et forme un lac de retenue car le barrage s'oppose à l'écoulement naturel de l'eau.
  2. L'eau s'engouffre dans de longs tuyaux appelés conduites forcées lorsque les vannes sont ouvertes.
  3. L'eau est conduite vers la centrale hydraulique située en contrebas. Cette centrale se met en marche selon un programme pré-défini qui lui est propre et qui dépend des besoins en électricité. Dans cette centrale, la force de l'eau fait tourner une turbine, qui à son tour, fait fonctionner un alternateur qui produit un courant électrique alternatif. L'eau turbinée qui a perdu de sa puissance est rejetée dans le cours d'eau par un canal de fuite.
  4. La tension du courant électrique produit par l'alternateur est élevée à l'aide d'un transformateur. L'électricité est ensuite distribuée par les lignes à haute et très haute tension.

Pour avoir un ordre d'idée : Un mètre cube d’eau qui tombe de 360 mètres de haut produit une énergie de 1 KWh.

L'hydro-électricité en France et dans le monde

La production mondiale

L'hydro-électricité est la 2ème source d'énergie mondiale (environ 3000 TWh produits en 2005 ce qui correspond à 16% de la production totale d'énergie). De plus, elle a la particularité d'être présente sur tous les continents et d'y être répartie de façon homogène.

Voici la liste des pays les plus producteurs d'énergie hydro-électrique (chiffres 2005) :

  1. Chine (12,7%)
  2. Canada (12,5%)
  3. Brésil (11,6%)
  4. États-Unis (9,9%)
  5. Russie (5,5%)
  6. Norvège (4,6%)
  7. Inde (3,4%)
  8. Japon (3,0%)
  9. Suède (2,5%)
  10. France (2%)

La production française

L'hydro-électricité est également 2ème au classement des installations de production d'électricité en France avec un total de 61 TW produits en 2006 (soit 11% de l'électricité française produite, le nucléaire en représentant 78%).

Les principales régions productrices d'énergie hydro-électrique sont Rhône-Alpes (39%), Midi Pyrénées (16,7%), PACA (14,6%) et Alsace (11,4%).

Exemples

Les barrages sur le Rhône.

En France, nous retrouvons plusieurs exemples de ces ouvrages, simplement en suivant le Rhône : en effet, 19 barrages hydro-électriques ont été construits sur son cours de Génissiat (construction achevée en 1948, 6 turbines de 66 MW chacune) à Vallabrègues , en passant par Pierre-Bénite, Péage de Roussillon, Caderousse et bien d'autres...

Il existe également de nombreux ouvrages sur le Verdon comme celui de Castillon construit en 1949, dont la hauteur d'eau de 100m provoque une retenue d'eau de 150 millions de m3 sur une surface totale de 500 ha. L'usine de barrage hydro-électrique comporte 4 turbines d'une puissance de 13 MW chacune.

Il y a également, sur cette même rivière, ceux de Chaudanne, Sainte Croix, Quinson, Gréoux les Bains et Vinon sur Verdon.

Le coût d'un barrage hydro-électrique

Le barrage des 3 gorges sur le Yangtsé.
Son nom: Le Rizzanese
Sa hauteur: 40m
Sa capacité: 1,3 millions de m3
Sa production: 80GWh d'électricité par an
Son coût estimé: 200 millions d'Euros

Ceci n'est que l'exemple d'un petit barrage et ses dimensions, comme son coût, restent très raisonnables. Ce qui n'est pas raisonnable en outre, ce sont ses conséquences, la destruction d'une des plus belle sauvage d'Europe. Un petit barrage donc, pour de gros dégâts.

Sa hauteur: 185m pour 2km de long
Nombre de turbines: 26 turbines de 5500MW chacune
Sa puissance: 22000MW d'électricité soit l'équivalent de 10 centrales nucléaires
Ses dimensions et sa production annuelle d'électricité sont évidemment immenses à côté du barrage Le Rizzanese, 84,7 TWh d'électricité par ans.

Toutefois, il est impossible de donner une fourchette de coûts de réalisation d'un barrage de taille moyenne puisque les conditions peuvent varier significativement d'un site à l'autre. Les experts ne se prononcent pas sur ce point et affirment que les conditions comme le type de barrage choisit ont une influence majeure sur le montant de la réalisation.

Selon les spécialistes français d'EDF, le temps de retour sur investissement d'un barrage hydro-électrique est de 10 ans environ.

La maintenance réalisée sur ces ouvrages

En général, une maintenance courante sur les mécanismes de production d'électricité est réalisée toutes les semaines (graissage, contrôle du fonctionnement correct de tous les organes...) sans arrêter les machines.
Des entretiens ponctuels peuvent être nécessaires, tels que le démontage des turbines, rotors ou autres parties mécaniques ; dans ce cas l'arrêt momentané d'un groupe de production est programmé sur quelques jours.
Une maintenance de contrôle sur la stabilité de l'ensemble est régulièrement effectuée à l'aide par exemple de lunettes de visée qui permettent de mesurer les éventuels déplacements de l'ouvrage.

Ce type de mesures topographiques est réalisé à raison de deux fois par an. Les points ainsi repérés sont reportés sur un fichier qui reconstitue l'allure du terrain, puis comparés avec les précédents repérages.

Un système permet de vérifier la verticalité de l'ouvrage par des moyens topologiques. Les mesures plus fréquentes sont cette fois-ci effectuées par des capteurs automatiques, dits télé-opérés, dont la fréquence est réglable. Selon la taille du barrage et les caractéristiques topologiques des lieux, il est décidé que ces mesures seront prises : 1 fois par jour ou 1 fois par semaine ou encore 1 fois par mois... c'est du cas par cas.

Ces capteurs ultra-performants sont des pendules, des cordes vibrantes, des capteurs de débit de fuite et des capteurs de pression interne.

Tout cela est réalisé dans le but de protéger les personnes vivant à proximité du barrage.

Avantages et inconvénients de l'hydro-électricité

Avantages

Bien évidemment, l'hydro-électricité est une énergie non polluante car elle ne dégage pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets toxiques. Elle est considérée comme énergie renouvelable puisqu'elle offre des réserves qui se reconstituent en permanence.

De plus, c'est une énergie économique, son coût de production étant parmi les plus bas des moyens actuels.

Inconvénients

Cependant, il existe des freins importants à la construction d'un barrage hydro-électrique.

Tout d'abord, il y a l'impact humain que représente l'implantation d'un tel ouvrage puisqu'il entraîne des déplacements de populations très importants. Des populations qui, dans certains pays, ne reçoivent pas de compensations à hauteur du préjudice (logement, emploi...).

Par exemple, la construction du barrage des Trois Gorges en Chine a déplacé près de 2 millions de personnes, détruit des milliers d'hectares de terres agricoles, des villages entiers et des sites archéologiques.

Il y a également un impact environnemental dû à la retenue d'eau formée par le barrage. En effet, on ne peut résister à la disparation de forêts, d'espèces animales et végétales ainsi qu'à de nombreux problèmes d'envasement et au manque de limon qui rend les terres plus fertiles dans les vallées en aval. Tous ces éléments montrent que les barrages provoquent des conséquences irréversibles sur les écosystèmes et qu'il est nécessaire de les limiter au maximum par des études anticipées et préalables à la décision de construire ces ouvrages.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Nuvola apps cache.png Portail Énergie – Tous les articles Ékopédia concernant l'Énergie.
Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur le « comment vivre ensemble ».
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils