Hp-caution-icon.png
L’édition d’articles et la création de compte sont momentanément désactivées pour des raisons de vandalisme.
Si vous souhaitez modifier ou apporter un commentaire sur un article, vous pouvez contacter un administrateur par courriel: ekopediawikiCrystal Clear app xfmail.pngyahoo.fr

Blanchir le linge

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps tux.png
Cet article fait partie du
Thème Se vêtir

Textile
Techniques de filage
Techniques de tissage
Entretenir ses vêtements


Catégorie:Se vêtir



Voici des méthodes pour blanchir le linge, car avec l'usure le linge blanc a tendance à jaunir. Il existe plusieurs moyens de lui redonner de la blancheur.


Sommaire

Le soleil

Le soleil permet de blanchir naturellement le linge, grâce au rayonnement ultraviolet [à vérifier]. Il suffit de suspendre les vêtements au soleil à l'extérieur. Cette méthode marche très bien pour le coton blanc en présence d'une radiation directe (absence de couverture nuageuse). Pour les taches tenaces, faire tremper le linge dans du jus de citron (plus ou moins dilué dans de l'eau selon le volume de linge) avant de le faire sécher au soleil. Attention : le tissu blanc synthétique séché au soleil a tendance à jaunir, et non à blanchir !

Les agents blanchissants

Le percarbonate de sodium

Le percarbonate de sodium est un agent de blanchiment oxygéné de formule 2 Na2CO3, 3 H2O2. Il se décompose dans l'eau pour donner de l'eau oxygénée et du carbonate de sodium. Le carbonate de sodium augmente le pH, ce qui améliore l'efficacité des agents détergents. L'eau oxygénée ou peroxyde d'hydrogène (H2O2) est un agent blanchissant efficace grâce à ses propriétés oxydantes. Le percarbonate de sodium n'est pas nocif pour l'environnement. On peut acheter du percarbonate de sodium (que l'on trouve en magasin biologique) et l'ajouter à sa lessive faite maison pour en faire une lessive pour le blanc. Le percarbonate de sodium a aussi des propriétés désinfectantes et désodorisantes.

Il est très efficace pour ôter le sang sur le linge avant lavage. Il suffit d'en diluer dans un peu d'eau et d'appliquer directement sur la tache.

Il peut être aussi ajouté à la lessive en versant directement dans le tambour une à deux cuillères à soupe. Il est efficace sur toutes les taches organiques comme: le thé, le café, le vin rouge, le chocolat, le jus de fruit, les taches de fruits, de soda, de carotte, de beurre, de mayonnaise, les graisses de cuisine, la sauce tomate, la vinaigrette, l'huile d'olive, le jaune d'œuf, la betterave, le maquillage, le rouge à lèvres, le parfum, la transpiration, l'encre, l'herbe, la boue, la suie, le calcaire, l'urine, les taches d'animaux domestiques, la moisissure. Il permet également de laver de la vaisselle tachée par du thé ou du café. Il pourra être utilisé sur des supports comme: le linge blanc et couleur grand teint, les bavoirs, les torchons, les serviettes de table, les nappes, les tapis, les draps, les moquettes, les rideaux, les tissus lavables à l'eau, les couches lavables. Le percarbonate de sodium est beaucoup plus écologique que la javel.

Le perborate de sodium (à éviter)

Le perborate de sodium, de formule NaBO3, est un agent de blanchiment oxygéné, qui peut être monohydraté ou tétrahydraté.
Le perborate de sodium tétrahydraté (NaBO3, 4 H2O) est fabriqué par addition d'eau oxygénée à une solution de métaborate de sodium à une température proche de 20°C. Le métaborate de sodium est lui-même obtenu par attaque de soude sur du borax.
Le perborate de sodium monohydraté (NaBO3, H2O) est fabriqué en déshydratant du perborate de sodium tétrahydraté.
Le perborate de sodium décolore les taches par oxydation. Un fois dissout dans l'eau, il se décompose pour donner de l'eau oxygénée. Il est plus efficace à partir de 60°C et en milieu basique. Pour les températures plus basses, on utilise un produit qui active le perborate. L'activateur est généralement du tétraacétyléthylénediamine (EDTA ou TAED). Le perborate de sodium a aussi des propriétés désinfectantes et désodorisantes.

Une fois dans la nature, le perborate de sodium libère du bore. En grande quantité, le bore peut être toxique pour certains végétaux.

Les azurants optiques (à éviter)

En 1929, Krais blanchit un tissu avec de l'esculine, une substance contenue dans le marronnier d'inde. Seulement l'esculine est fragile à la lumière et a été remplacée par des azurants optiques, substances plus efficaces, commercialisées sous forme de boules bleues puis intégrées aux lessives.

Les azurants optiques ne sont pas éliminés lors du rinçage du linge. Ils absorbent les rayons ultraviolets émis par le soleil et réémettent de la lumière bleue, de sorte que le linge paraît plus lumineux et plus blanc. Ce sont des colorants qui agissent sur le linge jauni. Les azurants optiques sont souvent des dérivés du stilbène.

Les azurants optiques sont difficilement biodégradables.

L'eau de Javel (à proscrire : biocide)

L'eau de Javel est un agent de blanchiment chloré qui a une action décolorante. C'est le premier agent de blanchiment qui a été utilisé sur le linge. On ajoute encore aujourd'hui de l'eau de Javel dans la machine à laver pour le linge blanc.

L'eau de Javel a l'inconvénient de favoriser des bactéries plus résistantes. Elle est inefficace mélangée avec de l'eau chaude, car la conformation de l'eau de javel peut être modifiée lors du chauffage et dégage des composés organo-chlorés. De plus, elle a tendance à faire jaunir les tissus synthétiques.

L’eau de javel ne vous rendra les services que vous en attendez que si vous savez l’utiliser, en respectant ces trois principes de base :

  1. Mieux vaut la diluer dans de l’eau froide, car son action, au contact de la chaleur, est très rapide, d’où le risque d’abîmer votre linge.
  2. Il est beaucoup plus efficace de faire tremper le linge dans de l’eau de javel avant le lavage plutôt qu’après. Ne serait-ce que pour permettre à l’odeur d’eau de javel de disparaître au lavage.
  3. Sachez qu’augmenter la quantité d’eau de javel en pensant multiplier son pouvoir détachant est un faux calcul. La bonne solution consiste à prolonger la durée du bain.

Rinçage : Faites très attention de rincer abondamment et à plusieurs reprises un linge ayant séjourné dans de l’eau de javel, sinon celle-ci continuera son effet, même une fois le linge sec et repassé. Et pensez à protéger vos yeux (avec des lunettes de piscine par exemple) lors de toute utilisation de l'eau de javel.

Avertissements : Il ne faut pas mélanger l'eau de Javel avec d'autres produits que l'eau. Entre autres, elle ne doit surtout pas être mélangée aux acides (vinaigre, produits détartrants, urine, etc.), car cela provoquerait un violent dégagement gazeux de dichlore, très toxique.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

Noia 64 apps tux.png Portail Se vêtir – Accédez aux articles Ékopédia concernant les vêtements.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils