Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Lombricompostage

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps cookie.png
Cet article fait partie du
Thème Cultiver

Agriculture : bio-dynamique ou naturelle
Jardinage : (Potager et Verger)
Potager en carrés
Cultures associées
Compost et Paillage
Outils agricoles
Plante (liste)
Liste de fleurs comestibles
Graines germées
Reproduire les plantes
Semis, graines Bio et producteurs
Calendrier (lunaire)
Récolter les semences
Bouturage / Greffage / Marcottage
Haie
Apiculture
Cueillette sauvage


Catégorie:Cultiver
Portail:Cultiver


Le vermicompostage (ou lombricompostage) est une méthode écologique de valorisation de déchets biodégradables par leur transformation en engrais naturel, effectuée par des vers de compost.

Vermicompostage est un néologisme préférable au terme populaire lombricompostage.

Un lombricomposteur produit deux engrais naturels:

vermicompost ou lombricompost
solide, c'est un amendement organique de premier ordre,
thé de compost
liquide

Les déchets sont placés avec les vers dans un récipient appelé vermicomposteur ou lombricomposteur dans lequel est reconstitué un milieu favorable. Les vers se nourrissent des déchets qu'on leur apporte, leurs déjections s'accumulent et constituent le vermicompost. L'eau contenue dans les déchets qui percole à travers le vermicompost en formation constitue le thé de compost.

Le vermicompostage nécessite peu de place et ne dégage aucune odeur nauséabonde (odeur de sous-bois), ce qui rend possible sa pratique en appartement et en fait donc une très bonne solution à la réduction des déchets ménagers.

Sommaire

Fonctionnement

Principe

En France dans la nature il existe environ 150 espèces de "vers de terre", qui réalisent le plus gros du travail de décomposition des matières organiques aidés par les micro organismes du sol et toute une faune de décomposeurs. Certains vers, appelés vers de compost, sont des vers dits épigés (que l'on trouve en surface du sol dans la matière organique), peuvent manger entre la moitié et deux fois l'équivalent de leur poids par jour. Ils se reproduisent très rapidement et leur population peut doubler tous les trois mois.

Le principe du vermicompostage ou lombricompostage repose sur les qualités naturelles de ces vers de surface et sur la création d'un milieu qui leur est favorable afin de permettre une dégradation et une transformation rapides des déchets organiques . L'amendement produit servira pour les plantes en pots ou du jardin.

Différences avec le compostage classique

Vermicompost prêt à l'utilisation

La principale différence avec le compostage classique est qu'il n'y a pas de fermentation. Dans un composteur classique l'étape importante, amenant les résidus à l'état de compost frais, est une dégradation aérobie intense : il s'agit essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50-70 °C) sous l'action de bactéries. Dans un vermicomposteur la transformation des déchets se fait à température ambiante, via le travail des vers, bactéries et autres organismes décomposeurs.

Dans le cadre d'une utilisation familiale, ces deux procédés ne génèrent pas non plus les mêmes quantités, le compostage s'accommode très bien des quantités de déchets qui peuvent être récoltées dans un champ ou dans un grand jardin. D'un autre côté, le vermicompostage correspond à des quantités plus restreintes et grâce à cela il permet à ceux qui ont un petit jardin ou vivent dans un appartement de profiter des bénéfices du compostage.

Même différents, ces deux systèmes n'en sont pas moins complémentaires, le composteur servant pour les gros volumes de déchets et le vermicomposteur pour les déchets de cuisine ou pour les jours de froid ou de pluie, quand le composteur semble trop éloigné.

De plus, le lombricompost se produit de façon plus importante sur des plates formes avec des engins[1]

Avantages

Le vermicompostage est avantageux à plusieurs niveaux. En plus de la satisfaction de faire quelque chose de ses déchets, cela vous permet de les réduire en bonne quantité (~30% soit environ 300 kg/an par foyer). Et cela a plusieurs conséquences :

Par ailleurs, l'avantage du vermicomposteur est qu'il ne dégage quasiment aucune odeur (hormis une légère odeur d'humus) et permet de pratiquer le compostage en ville dans un appartement. Ceci est dû aux vers qui aèrent le compost en creusant leurs galeries et empêchent le développement de bactéries anaérobies responsables des mauvaises odeurs.

Tout jardinier y verra aussi que cela produit de l'engrais utile et naturel pour les plantes, jardins, parcs.

D'un point de vue plus global, la revalorisation des déchets est plutôt bénéfique :

Inconvénients

Le vermicomposteur est un mini-écosystème fragile, il convient de le surveiller scrupuleusement et d'éviter certaines erreurs qui pourraient tuer les vers ou apporter des insectes nuisibles.

Les vermicomposteurs

Un vermicomposteur (ou lombricompostière, ou encore lombricomposteur) se présente souvent sous forme d'une ou plusieurs caisses dans lesquelles on met les déchets organiques afin qu'ils soient décomposés avec l'aide de vers de compost.

Différents modèles

Il existe beaucoup de conteneurs différents pour faire du vermicompostage. Ils peuvent être en bois, en plastique ou encore en frigolite, avec un aspect plus ou moins esthétique selon les constructeurs. On peut toutefois les classer en trois catégories qui partagent toutes le même principe de fonctionnement du vermicompostage : les avantages sont les mêmes et les résultats identiques. Les différences se situent au niveau pratique et/ou de l'encombrement.

Vertical

Un seul bac est le vermicomposteur le plus simple. Un conteneur basique avec un robinet dans le fond suffit, une trappe de visite pour retirer le lombricompost ou vermicompost. Les déchets sont alors simplement déposés par le haut, la rėcolte se faisant par le bas, les vers ayant abandonné les strates inférieures.

Horizontal

Ce vermicomposteur inclut deux bacs contigus (voire plus), ce qui permet une 'rotation'. Lorsqu'un bac est plein, le dépôt des déchets se fait dans le second, la séparation entre les deux étant conçue pour cela, les vers vont alors simplement migrer pour effectuer la transformation de ces nouveaux déchets. Ainsi quand arrive la fin du second bac, le premier est entièrement composté et peut être directement récolté (à quelques exceptions de vers fureteurs près).

Un bac de récupération du thé de vers (les liquides) est tout de même nécessaire sous le vermicomposteur.

Le principal inconvénient est une répartition non homogène des vers, la limite entre les deux bacs étant au milieu, les déchets sur les extrémités sont moins valorisés.

À plateau tournant

Ce dernier système semble être le plus utilisé et il est sans conteste le plus pratique. Reprenant l'idée de plusieurs bacs, mais placé les uns sur les autres, il permet une véritable rotation des bacs à compost laissant ainsi le vermicompost prêt en bas et le dépôt des déchets en haut. L'étage du bas étant toujours celui de récupération de l'engrais liquide.

Par rapport à un système horizontal,l'avantage est un déplacement plus naturel des vers puisqu'ils montent continuellement. Cela permet également une transformation plus homogène des déchets. L'aération est également mieux gérée.

Conçue sur trois étages (voire plus), la récolte s'en trouve donc d'autant simplifiée. En effet les déchets frais étant en haut, il ne reste plus qu'à récupérer directement le vermicompost et placer l'étage du bas au-dessus des autres pour commencer à le remplir.

Achat

Plusieurs marques commercialisent des vermicomposteurs en kit et des accessoires de vermicompostage. On peut les commander sur Internet ou bien les trouver dans les jardineries et les boutiques spécialisées. Les marques les plus connues sont le "Can-O-Worm" à plateau tournant (fabriqué en plastique recyclé en Australie), "La Fabrique à Ver" (fabriqué en France en plastique recyclé, l'"Eco-Worms"(fabriqué en Isère). Autre marque, la "Moulibox" petit vermicomposteur de la taille d'une boite de biscuits qui est plutôt un outil pédagogique.

Les prix des vermicomposteurs vont de 35 à 180 euros suivant les modèles et leur capacités.

Construction

Bien entendu, il est tout à fait possible de fabriquer facilement son propre vermicomposteur, en bois, ou bien à l'aide de caisses en plastique, ou encore en bacs de poissonnier recyclés par exemple.

En matériaux recyclés

Construire son propre vermicomposteur en matériaux recyclés est sans doute la solution la plus économique et écologique tout en restant très simple à réaliser. La meilleur méthode consiste à récupérer des boites en frigolite et à les empiler pour fabriquer un vermicomposteur à plateaux tournants.

Vous trouverez facilement des boites en frigolite chez un poissonnier ou près des poubelles après un marché. Il vous en faudra au moins trois de même taille et en bon état, plus un couvercle adapté et une quatrième boite qui servira à découper des morceaux de frigolite afin de combler les trous des autres boites. Le fait que les bacs soient emboîtables est un plus, cela limitera l'entrée des nuisibles dans votre future installation.

La première boite servira de collecteur pour le thé de ver. Vous pourrez y placer un sac poubelle afin d'en assurer l'étanchéité et devrez le vider régulièrement. Vous pouvez également le surélever, placer un récipient en dessous et fabriquer un entonnoir en découpant un carré de cinq centimètres de côté dans le fond du collecteur et en y faisant passer le fond du sac poubelle que vous aurez également découpé puis noué légèrement afin d'éviter que les vers ne s'échappe par ce trou. Placez ensuite le fond percé du sac poubelle au dessus du récipient.

Le fond des deux autres boites devra être percé de nombreux trous afin de permettre l'évacuation du trop plein d'eau et la circulation des vers. Un gros tournevis sera largement suffisant. Si ces boites ont des trous sur les côtés, comme c'est souvent le cas, découpez des morceaux de frigolite dans la quatrième boite et obstruez-les. Posez ensuite un de ces bacs percés sur le collecteur de thé de vers, vous y placerez les vers et les déchets jusqu'à ce qu'il soit plein. Puis vous poserez un troisième bac et ferez de même. Une fois celui-ci également plein, vous pourrez récolter le vermicompost dans le second bac, le replacer vide au dessus de votre installation et répéter le processus.

Les vers en général

Les vers de terre (lombriciens) sont généralement divisés en trois catégories suivant leur biotope et forment un ensemble de près de 150 espèces en France, plusieurs milliers d'espèces dans le monde : les vers épigés vivant à la surface du sol et se nourrissant directement de la matière organique et végétaux en décomposition; les vers endogés beaucoup plus petits qui digèrent la matière organique incorporée dans l'horizon de surface du sol forment un réseau de galeries verticales ou horizontales, les vers anéciques de grande taille, vivant dans des galeries verticales profondes et se nourrissant de matière organique présente à la surface du sol. On peut ainsi distinguer deux grandes catégories de lombriciens :

Types de vers en vermicompostage

Trois espèces de vers sont communément utilisés en Europe, et dans les pays tempérés pour pratiquer le vermicompostage ou lombricompostage, appréciées pour leur voracité et leur prolifération rapide.

Ces différentes espèces peuvent être combinées afin de profiter de leur différence de régime alimentaire et améliorer le traitement des matières organiques contenu dans le vermicomposteur.

Où trouver des vers de compost ?

Des vers sont généralement vendus avec le vermicomposteur. Sinon plusieurs solutions, payantes ou non, s'offrent à vous :

Règles d'élevage

Emplacement du vermicomposteur

Les vers de compost sont actifs entre 15 et 25 degrés Celsius, en fonction de ses paramètres, le vermicomposteur peut être placé en extérieur : choisir un endroit abrité du soleil en été, l'hiver si vous voulez maintenir l'activité des vers composteurs, est aussi éviter leur mort, il est important de le placer dans un garage, une cave, une cuisine... En tout cas le vermicomposteur doit être placé hors gel. En intérieur si l'esthétique de votre vermicomposteur le permet il peut être placé au plus près de la production des déchets : la cuisine condition optimum pour que les vers composteurs travaillent toute l'année régulièrement.

Nourriture acceptée

FRUITS ET LÉGUMES
Aliments Approprié Remarques
Restes et épluchures de fruits OUI
  • La banane est très appréciée.
Restes et épluchures de légumes OUI
  • Attention aux épluchures de pomme de terre qui germent et se décomposent lentement.
Agrumes CONTRE INDIQUÉ
  • Trop acide. Possible en petites quantités et coupé finement.
Poireaux, oignons, échalotes... CONTRE INDIQUÉ
  • Les vers n'en sont pas friands. Comme les agrumes, possible en petite quantité et coupé finement.
Rhubarbe, ail NON
  • Vermifuge.


AUTRES
Aliments Approprié Remarques
Papiers et cartons OUI
  • Obligatoire pour l'équilibre carbone/azote et la fabrication de la litière. Ni glacés, ni trop imprimés.
Coquilles d'œuf OUI
  • Très bon pour régler le pH. À broyer finement.
Coquilles de noix, noisettes, cacahuètes OUI
  • En miettes, car très long à se décomposer.
Feuilles d'arbre OUI
  • Utile pour remplacer le carton pour l'apport de carbone.
Marc et filtre à café OUI
  • Très bon pour la reproduction des vers.
  • Les capsules standard ESE sont biodégradables et peuvent directement être placées dans le vermicomposteur.
Sachet de thé OUI * pensez à supprimer les agrafes.
Poussières et sac d'aspirateur OUI
  • sous réserve d'avoir l'assurance de n'avoir pas de fibres synthétiques.
Pâtes, pain, riz CONTRE INDIQUÉ
  • En petites quantités et éparpillées.
Cheveux, ongles CONTRE INDIQUÉ
  • En petites quantités. Éviter les cheveux trop long.
Produits laitiers NON
  • Mauvaises odeurs.
Mouchoirs usagés NON
Viandes, poissons NON
  • Attirent les nuisibles et dégagent des mauvaises odeurs.
Litières et déjections animales NON
  • Vermifuges.

Présence de nuisibles

Les moucherons sont des intrus qui profitent de la présence de matières organiques en décomposition pour se nourrir, y pondre et se multiplier sous forme larvaire. Ils sont couramment appelées mouches de vinaigre, mouchettes, ou bien d'autres noms. Il s'agit de drosophiles lorsque le vermicomposteur contient beaucoup de déchets de fruits; de mouches de terreau les (sciarides) dans le compost trop humide. On limite la population des ces insectes, par exemple en posant des pièces collantes autour du composteur et en surveillant l'excès d'humidité du compost. Pour en limiter la présence, mélanger les déchets avec du papier et carton, couvrir avec un tapis d'humidification ou quelques feuilles de journal déchiquetées, un linge, du marc de café sur le compost. La poudre de diatomées donne de bon résultat dans la lutte contre les insectes volants. Les huiles essentielles à base de lavande, une solution à base de savon noir sont de bon répulsifs pour prévenir une invasion.

Production d'engrais

Vermicompost et thé de vers

Le vermicompostage produit deux types d'engrais, le vermicompost et le thé de vers.

Le vermicompost, de la consistance d'un terreau et sans odeur, est un complément nutritionnel qui régénère et aère le sol tout en favorisant la rétention d'eau. Stable et directement assimilable par les végétaux, il favorise l'enracinement et la croissance des végétaux en ajoutant des éléments nutritifs ET les micro-organismes qui font le réel travail. Les plantes ne peuvent pas assimiler directement les nutriments sans l'action préalable des bactéries et champignons du sol.

Le lombri-thé, récupéré dans le fond du vermicomposteur, provient essentiellement de l'eau contenue dans les déchets de cuisine (environ 80 % de leur masse) chargée des nutriments, minéraux et oligo-éléments assimilés lors de l'écoulement dans le vermicompost ; sans oublier les populations de micro-organismes qui composent la vie du sol.

Pour les professionnels: Le thé de compost sert:

Un fertilisant organique est composé en premier lieu par les micro-organismes: bactéries, champignons. De part les apports en matières organiques très variables, la production de jus des vermicomposteurs d'appartement ont des propriétés qui ne sont pas homogènes. Pour produire un jus de lombricompost de qualité professionnelle il existe des infuseurs de thé de compost et il est nécessaire de choisir un vermicompost de qualité.

Récolte

Les récoltes de vermicompost se font en moyenne tous les mois, voire tous les mois et demi. La production est beaucoup plus régulière pour le thé de vers et il est important de "tirer" régulièrement ce liquide pour diminuer l'humidité du vermicomposteur.

Utilisation

Le lombri-thé ne doit pas être utilisé pur sur les végétaux, mais dilué entre 5 à 10 parts d'eau pour une part de liquide. Attention aux propriétés physico-chimiques du lombri-thé provenant de vermicompostière domestique qui n'est pas aussi performant que du jus de compost ou lombri-thé(thé de vers)oxygéné.


Références

  1. Exemple sur le site internet terreaudecaux.com, consulté le 5 novembre 2013

Voir aussi

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
les différentes techniques de compostage

Liens internes

Liens externes

Bibliographie


Nuvola apps kuickshow.png Portail Cultiver – Accédez aux articles d'Ékopédia concernant l'agriculture.
Noia 64 apps cookie.png S'alimenter – Articles Ékopédia concernant alimentation et aliments.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils
Autres langues