Il y a de très nombreuses raisons de contribuer à Ekopedia . Essayez, c'est facile!
Pour vos remarques et une demande de création de compte utilisateur,
vous pouvez contacter un administrateur par courriel

Pollution

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : Navigation, rechercher
Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Donner (Portail)
Décroissance
Économies alternatives
Entreprise autrement (Portail)
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie (Portail)
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie (Portail)
Énergies renouvelables
Naturisme
Organismes (Portail)
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun (Portail)



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


La pollution est la contamination de l'air, de l'eau ou du sol par des substances toxiques pour les êtres vivants ou destructrices pour les écosystèmes. La pensée pollué est à la source de la pollution réalisé, observable et potentielle.


Sommaire

Les polluants (liste non exhaustive)

Voir la Catégorie:Polluant.

Les différents types de pollution

La pollution de l'air

La pollution atmosphérique concerne la dégradation de l'air que nous respirons à cause de substances polluantes qui se retrouvent dans l'atmosphère. Des pics de pollution atmosphérique ont souvent lieu en été. Les principaux polluants atmosphériques sont les particules fines, le dioxyde de soufre (SO2), l'ozone, les oxydes d'azote (NO et NO2), les composés organiques volatils (COV), etc.

La pollution atmosphérique est essentiellement le fait du transport (véhicules légers ou poids lourds), des installations de combustion (notamment la combustion de biomasse) et des feux de végétaux en plein air (source : Les feux d'hivers sont responsables de la pollution carbonée).

Les dioxines forment une famille des 210 composés dont 17 sont toxiques. Une au moins des dioxines est cancérigène pour l'homme. Les dioxines sont produites lors de combustions dans des feux ou des incinérateurs d'ordures ménagères.

Selon l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (AFSSE), la pollution atmosphérique, liée pour près d'un tiers aux rejets polluants des voitures, serait responsable chaque année de la mort de 6.500 à 9.500 personnes en France.

Il semble que, depuis la prise de conscience des gaz à effet de serre et de leur influence sur le climat, la prise en compte de la pollution atmosphérique soit "passée de mode", voire complètement oubliée. Quid des particules fines, des oxydes d'azote et du monoxyde de carbone? Selon le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, il ne faut pas confondre les pollutions de l’air et les gaz à effet de serre[1].

la pollution intérieure

La pollution intérieure est la pollution à l'intérieur de l'habitat. L'intérieur des maisons, bureaux et salles de classe est parfois plus pollué que l'extérieur. Or, c'est dans des espaces clos que l'on passe la majorité de son temps.

La pollution intérieure provoque des fatigues, maux de tête, nausées, etc. Chaque jour, même en hiver, il est conseillé de renouveler l'air en ouvrant en grand les fenêtres pendant une dizaine de minutes.

Les polluants extérieurs rentrent dans la maison sous les semelles des chaussures. Aussi, retirer ses chaussures en rentrant est une bonne habitude à prendre.

Les responsables de la pollution intérieure:

Avant de mettre en place un tapis neuf, il est recommandé de le l'aérer 15 jours à l'extérieur, par exemple sur un balcon.

Il faut savoir que les tapis et moquettes stockent facilement les particules polluantes, qu'ils relâchent plus tard. Les aspirer régulièrement et retirer ses chaussures en rentrant dans la maison réduit cet inconvénient.

Les plantes antipollution : Certaines plantes peuvent améliorer la qualité de l'air. Le lierre par exemple est capable d'absorber du benzène. Le ficus benjamina, le chlorophytum et l'aloès éliminent le formaldéhyde. Article détaillé : Dépollution de l'air par les plantes.

La pollution de l'eau

La pollution de l'eau est la contamination par des déchets, des produits chimiques ou des micro-organismes.

Les pollutions des eaux sont dues :

  1. à l'agriculture (à cause des pesticides et des engrais).
  2. des rejets ménagers (médicaments et biocides rejetés via des eaux usées et que les stations d'épuration et le lagunage ne savent pas traiter).

Les phosphates polluent le cours d'eau par un phénomène appelé eutrophisation : le cours d'eau est asphyxié par la prolifération d'algues pour qui le phosphate joue le rôle d'engrais. L'eau est polluée par les marées noires mais surtout par les rejets d'hydrocarbures des bateaux.

À de nombreux endroits, les eaux usées ne sont pas traitées avant d'être rejetées, car cela coute très cher. Par conséquent, une grande quantité d'eaux usées est rejetée en mer. Cela peut provoquer, par exemple, des algues qui se reproduisent très rapidement. Elles recouvrent la surface de la mer et risquent de boucher les branchies des poissons. Le traitement des eaux usées est donc important pour l'écologie. Chaque année des milliers de poissons meurent à cause de la pollution.

La pollution des sols

La pollution du sol est visible. Elle peut tuer des milliers d'animaux et empêche aux scientifiques d'étudier des spécimens et peut-être, encore inconnus de l'homme.


La pollution visuelle

La pollution visuelle est l'ensemble des dégradations infligées au paysage. Un sac plastique accroché aux branches d'un arbre est un exemple de pollution visuelle. Mais d'autres contraintes peuvent dégrader les paysages : la publicité par les panneaux, mais aussi les éoliennes (ex du levesoux), les lignes à haute tension, les routes et autoroutes (les ponts: ex. viaduc de Millau).

La pollution génétique

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) peuvent contaminer des champs traditionnels ou même d'agriculture biologique.

La pollution lumineuse

Article détaillé : Pollution lumineuse.


Voir aussi

Liens internes


Liens externes

Références

  1. L’un des parcs les moins polluants d’Europe

Bibliographie


Noia 64 apps locale.png Portail Vivre ensemble – Les articles Ékopédia sur le « comment vivre ensemble ».
Récupérée de « http://fr.ekopedia.org/Pollution »
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Naviguer
Contribuer
Imprimer / exporter
Boîte à outils
Autres langues